Le travail en Vert 2/3...

L'attachage ou à la poursuite de la maîtrise de la pousse

“Bonjour Mme Pôle Emploi...Trois saisonniers viennent de partir...Pourriez-vous me trouver 3 nouvelles personnes pour les remplacer ?”

La gestion du personnel est très certainement l’un des travaux les plus difficiles pour un vigneron et son chef de culture. Surtout pour les exploitations où le travail manuel prend une place importante dans la gestion des travaux en vert et notamment de l’attachage.
Car c’est de l’attachage dont je souhaite vous parler aujourd’hui.

La vigne fait partie de la famille des lianes. Ces lianes qui n’arrêtent pas de pousser de mai à septembre. A tel point que sans intervention extérieure, les rameaux formeraient très rapidement une végétation tellement dense, qu’aucune personne ne pourrait pénétrer à l’intérieur des parcelles...C’est pourquoi, nous allons devoir, au rythme de la croissance des futurs sarments, les palisser. C’est à dire les rassembler et les attacher afin qu’ils ne gênent pas notre passage dans les rangs pour pouvoir librement circuler (travail du sol, traitement,...).

le domaine habrard et l'attachage

Pour ce même objectif, 2 méthodes sont utilisées dans notre région des Côtes du Rhône Septentrionaux.
La première consiste à attacher avec de la ficelle (autrefois paille, roseaux ou autre rafia) les sarments à l’échalas de chaque cep. Un, deux ou trois noeuds sont nécessaires pour chacun des 2 passages successifs.
La seconde est beaucoup plus rapide puisqu’il suffit de relever des fils poser au préalable sur le sol. Ces fils vont entraîner avec eux toutes les nouvelles pousses qui seront ainsi maintenues entre 2 fils tendus de part et d’autre des rangs de vigne. Ce travail nous a pris 25 heures de travail en moyenne par hectar.

Utilisé pour les vignes anciennes ou plantées sur les pentes escarpées, l’attachage sur les échalas est un travail agréable à réaliser mais terriblement long à exécuter (120 heures de travail en moyenne par Hectar cette année). C’est pourquoi, nous devons faire appel à de la main d’oeuvre saisonnière. Une bonne dizaine de personnes dans mon cas. Une gestion de personnels souvent lourde et difficile. Des personnes déclarées qui ne se présentent pas le matin. D’autres qui partent seulement après quelques jours de travail...
Une partie du personnel loge sur l’exploitation où une cuisine, des toilettes et une douche sont mises à leur disposition. Cette année, les voisins nous ont remercié. Ils n’ont pas eu trop de bruit à supporter ! ^^...

En effet, cette année, je suis très heureux des personnes qui nous ont épaulé dans les vignes. Un groupe sérieux et motivé nous a permis de mener à bien l’attachage de nos 15 ha de vignes soit environ 120 000 ceps ! J’en profite pour les remercier et leur donne rendez-vous l’année prochaine...

 

 

 

 

 

l'attachage et la maîtrise de la pousse

Ajouter un commentaire

Feedback